La prévention en tant que généraliste

Le médecin généraliste connaît ses patients et leur contexte de vie. Il est ainsi plus à même d'identifier leurs comportements à risques et DOIT occuper une place privilégiée pour faire de l'éducation pour la santé.

L'éducation pour la santé doit faire partie de l'activité des médecins généralistes. Burton (2008) relève deux caractéristiques de la médecine générale, propres à l'éducation pour la santé du patient. La première est la place centrale qu'y occupe le patient. Ce dernier, avec l'ensemble des facteurs qui lui sont propres est en effet au cœur de la démarche et de la relation médecin-patient. Une seconde caractéristique de la médecine générale est qu'elle inscrit son action dans le long terme. Le médecin suit ses patients sur plusieurs années, ce qui lui donne maints atouts en matière d'éducation pour la santé. Le médecin reste par ailleurs la personne de première ligne vers qui le patient se tourne lorsqu'il s'agit d'obtenir un avis ou un conseil.

Le médecin généraliste est un acteur majeur. Lui seul est en mesure d'assurer le lien entre l'individuel et la collectivité. Il relaie, contextualise et personnalise les messages de santé publique de dimension collective en des messages individualisés, audible par chacun, quel que soit son mode de vie ou ses comportements intimes.

Les antécédents, l'existence d'allergie médicamenteuse, l'activité professionnelle... Autant d'éléments qui permettent au praticien pendant la consultation de connaître la personne qui le consulte. Et l’orientation sexuelle? En fait-elle partie? OUI!