Les études/les enquêtes

La vigilance face aux discriminations dont sont victimes les patients LGBT de la part des médecins et autres soignants reste de mise.

Ex Æquo met en avant les chiffres de l'enquête menée en 2011 par les Facultés universitaires Saint-Louis et l'Observatoire du Sida et des Sexualités pour dénoncer une sérophobie inquiétante qui prévaut encore dans le corps médical. Selon ces chiffres, plus d'un répondant sur 5 a déjà ressenti de la gêne de la part du personnel médical à cause de sa séropositivité et que 15% a déjà entendu des propos désobligeants ou maladroits. Près de 13% des répondants ont également appris que leur statut sérologique avait été révélé à leur insu! Quant au refus de soins, plus de 13% les ont vécus à cause de leur séropositivité (si on ne parle que des personnes homosexuelles, ce chiffre grimpe à 22%!).

En France, les résultats de la 5e enquête sur les discriminations à l'encontre des personnes vivant avec le VIH de Sida Info service (octobre 2012) traduit une triste réalité: alors que le sentiment global de discrimination tend à reculer, le domaine de la santé reste le plus visé. Plus grave encore, ce serait le seul domaine dans lequel le pourcentage de discriminations a augmenté par rapport à l'enquête précédente de 2005, passant de 43,7% à 46,6%.