Attentes particulières de ces patients

Parler de sexualité est, pour tous, un moment délicat. Dévoiler son homosexualité ou ses pratiques homosexuelles occasionnelles pour ajouter une difficulté supplémentaire tant la peur du rejet et de la stigmatisation reste présente à l’esprit. La personne en consultation attendra du praticien plusieurs choses, dont le respect de sa vie privée.

Par exemple, le fait de consulter le médecin de famille pourra être source d’interrogation pour un adolescent qui révélerait sa sexualité, en partie à cause de la proximité du praticien avec ses parents.

La peur du jugement, de l’incompréhension, ou le manque de connaissances pourra aussi pousser une personne à s’enfermer dans un certain mutisme par rapport à ses pratiques sexuelles; parler de ses rencontres anonymes dans des lieux de consommation sexuelle en est un exemple.